1912-2017

Le Yaka

LE BÉNÉVOLE ...

Le bénévole (activas benevolus) est un mammifère bipède qui vit en troupeaux clairsemés au sein des associations. Les bénévoles se regroupent après le coucher du soleil suite à un signal mystérieux, la convocation. Ces regroupements peuvent durer jusque tard dans la nuit. Ce qui explique que les bénévoles aient souvent les yeux cernés à l'image de l'ours à lunettes d'Amérique du Sud (tremarcos ornatus).

Le bénévole vivrait heureux s'il n'y avait pas un ennemi héréditaire, le yaka, ainsi nommé car il ne sait prononcer que deux mots "Y'a qu'à". Le yaka se caractérise par un petit cerveau et une grande gueule. Anonyme, inactif, tapi bien à l'abri dans la cité, le yaka attend. Il attend le moment où le bénévole commettra une erreur, un oubli, une maladresse, pour se dresser et lancer son venin.

Alors, une fois atteint, le bénévole développera une maladie grave, le découragement. Les premiers symptômes de cette maladie implacable sont rapidement visibles: absences de plus en plus fréquentes aux réunions, intérêt croissant pour le jardinage, sourire attendri devant une canne à pêche et attrait de plus en plus vif qu'exercent sur le sujet atteint un bon fauteuil et la télévision.

Le yaka prolifère, contrairement au bénévole qui a du mal à augmenter ses effectifs. Il n'est donc pas impossible que les bénévoles, décimés par le découragement, disparaissent et que dans quelques années on ne rencontre plus cette espèce que dans les zoos. Alors pour tromper leur ennui, les yakas, avec leurs petits cerveaux et leurs grandes gueules, viendront leur lancer des cacahuètes et se souviendront avec nostalgie du temps béni ou le bénévole abondait et où ils pouvaient le décourager impunément.

. . . A MÉDITER SÉRIEUSEMENT

Information provenant de l'Editorial du Flash Foot Juniors de mars 2002 

 

 

Merci de privilégier nos fidèles sponsors du Club des 1000